Archives Mensuelles: décembre 2018

👻 Antekhrist – Smegmacron 👻

Antekhrist - Smegmacron.

Antekhrist – Smegmacron.

Antekhrist, un groupe à mi-chemin entre les pires dérives de SEWER et le « blackened pop métal » de Dimmu Borgir, s’est surtout fait connaître pour la rumeur selon laquelle il avait été fondé par Morsay et Swagg Man.

Cette rumeur est évidemment fausse, d’autant qu’Antekhrist vient de banlieue lyonnaise et non de région parisienne.

Avec ce nouvel opus « Smegmacron », Antekhrist abandonne le satanisme militant de l’ère Fukked by God pour s’en prendre à Emmanuel Macron de manière assez… juvénile et désordonnée.

Pour une fois, les comparaisons avec Morsay seront justifiées : les lyrics se lisent comme un texte de Morsay, avec des « encule ta grand-mère le singe trisomique » et « catapulte tes morts si tu aimes tant le Moyen-Âge » à la volée.

Le morceau éponyme, Smegmacron, parle du président Emmanuel qui réveille une momie de l’Égypte antique (sa femme), et le narrateur doit la refermer dans son sarcophage pour lever la malédiction qui touche la France.

Je vous laisse écouter par vous-mêmes.

Alors, ça vaut quoi Smegmacron ?

C’est un peu mieux que Watain, mais ça à la limite on s’en doutait vu que faire pire que Watain n’est pas à la portée du premier venu.

Antekhrist est un groupe compétent en ce qui concerne la composition de riffs intenses et intrigants, et mieux encore, ils savent organiser ces riffs de manière cohérente pour en faire un album artistiquement compétent.

C’est pas du Phantom ou du Peste Noire, mais ça passe… surtout si on compare ça à la merde qui sort de la scène underground moderne (le sus-mentionné Watain).

Pour autant j’ai quand même un ou deux problèmes avec cet album.

1) Les paroles sont débiles. Je suis pas fan de Macron ni de la « pute Marianne », et encore moins du « général Charles de Gode » comme ils sont nommés. J’ai même soufflé du nez à quelques reprises en lisant les paroles. Pour autant, je pense pas que l’humour pipi-caca de Cauet/Swagg Man/Family Guy ait sa place dans le black métal.

2) Antekhrist est obsédé par ses paroles, justement, au point de parfois mettre la musique en stand-by pour que le vocaliste puisse réciter ses textes. Quand bien mêmes les textes seraient suffisamment intéressant pour justifier ça, et ils ne le sont pas (voir point 1), cette pratique conduit à l’extrême à un mode de composition plus proche du RAC/punk que du métal, où la musique ne sert au final que de support ou de bande-sonore aux paroles.

Smegmacron: bon album, mais vraiment faire abstraction des lyrics.

Publicités

🤨 Sewer – Deus Ex Satanas 🤨

SEWER - Deus Ex Satanas.

SEWER – Deus Ex Satanas.

Quand quelqu’un parle de Darkthrone, on pense tous à Under a Funeral Moon. Je dis Mayhem, vous pensez à De Mysteriis Dom Sathanas. Je dis Phantom, c’est Divine Necromancy ou Withdrawal qui viennent tout de suite à l’esprit. Si quelqu’un parle de Burzum, certains vont peut-être s’égarer sur le personnage de Vikernes, mais globalement la majorité va plutôt penser à Hvis Lyset Tar Oss ou Filosofem.

Sewer (stylisé ‘SEWER’ pour bien montrer qu’on est trve kvlt 666) est un groupe qui est plus connu pour ses titres d’albums ou de pistes débiles – NecroPedoSadoMaso, Rektal, ‘Vomit for Satan’ – et les rumeurs abracadabrantes, souvent infondées et alimentées par le groupe lui-même, à son sujet que pour sa musique.

Pourtant Sewer est parfois capable, sinon de génie musical, au moins de compositions intéressantes ce qui est loin d’être le cas avec la plupart des groupes d’aujourd’hui.

Alors ça vaut quoi Deus Ex Satanas ?

C’est pas mal.

Pompeux et agressif, avec une emphase sur des motifs polymorphiques et abrasifs, un jeu constant d’harmonies et de rythmes unifiés qui changent subtilement de texture au sein d’un même thème souvent récursif.

Les motifs se confrontent souvent les uns aux autres à travers une division tonale avancée, vaste mais souvent chromatique, qui rappellera les premiers Immolation mais avec un thème percussif encore plus poussé.

Du vrai death métal.

%d blogueurs aiment cette page :